Lettres, cartes postales, journaux intimes

Dernière mise à jour : 22 mars 2021

Lire une lettre ou une carte postale qui ne nous a pas été adressée, c’est un peu entrer dans l’intimité de l’autre et cela peut être dérangeant. Parcourir un journal intime, c’est pire encore. C'est comme violer l’intimité de l’autre à son insu… Mais voilà, ils sont là, ces souvenirs de papier, alors que leurs auteurs sont partis. Que faire ? Est-il préférable de les jeter sans lire ? De les lire et de jeter ? De les garder ? Et si vos défunts les avaient justement laissés là pour qu'on les lise ?

À vous de jouer maintenant :

I. Lettres et cartes postales : je les lis en diagonale, je les classe par noms, par dates…


1. Ces lettres et cartes postales ont été écrites par qui et adressées à qui ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

2. Leur contenu est-il intéressant ? oui / non

3. Ai-je appris quelque chose que je ne savais pas ? oui / non

Quoi ?

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

4. Ai-je envie de les garder ? oui / non / certaines

5. Où ai-je l'intention de les ranger ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

6. Et si je les jette ?

Vous pouvez les mettre dans des poubelles à papier, les broyer, mais vous pouvez aussi les brûler, histoire de purifier les souvenirs (si vous y croyez, bien sûr).


II. Les journaux intimes :

Tomber sur le journal intime d'un parent défunt ou d'un proche, c'est découvrir une partie ignorée de lui-même, même si vous pensiez bien le connaître. C'est entrer dans son univers à son insu. Le choix de le lire ou pas vous appartient…

Choisissez parmi les options suivantes :

1. Vous le lisez et vous le gardez

2. Vous le lisez et vous le jetez (ou vous le brûlez)

3. Vous le jetez (ou le brûlez) sans le lire

4. Vous ne le lisez pas, mais vous le rangez quelque part. Selon la formule : on verra plus tard !


ATTENTION : à moins que vous soyez la dernière personne vivante à avoir connu le défunt, pensez à consulter votre entourage avant de faire disparaître tous ces papiers. On pourrait vous en tenir rigueur.


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout