debarasser-vetements-defunt.jpg

Mieux traverser le deuil grâce au tri

Trier les affaires de vos défunts et libérer la douleur

9782840163244.webp

Interview : Jean-Marie Brohm

Jean-Marie Brohm est docteur d’État ès lettres et sciences humaines, professeur émérite de sociologie de l’université Paul Valéry-Montpellier III, directeur de publication de la revue Prétentaine et membre de l’Association internationale Interactions de la psychanalyse (A2IP). Il signe un formidable ouvrage sur les chiens : "Anthropologie du chien, l’homme et son double".

Il nous confie ses souvenirs et sa peine face à la mort du chien de sa vie. 

01/05/2021

Lire : La vie en ordre

La question du tri par Margareta Magnusson. 

9782081427570_LaVieEnOrdre_Couv_HD.jpg

En pratique : Triez vos lunettes

Qu'elles soient de vue ou de soleil, les lunettes sont des accessoires qui ont marqué la personnalité de vos parents défunts…

Je vous aide à trier les souvenirs de vos proches après leur disparition

Je suis coach de l’après-deuil ! Ma fonction ? Vous accompagner dans cette l’ultime étape du deuil que représente le tri des affaires de vos défunts. Entre le tout jeter et, ce que j’appellerais l’entretien d’un musée familial, il existe un juste milieu satisfaisant et apaisant qu’il s’agit de trouver. C’est là que j’interviens.

 

Trier les affaires de ses défunts : la dernière étape du deuil

 

Quand nos proches meurent, notamment nos parents, nous recevons leurs biens immobiliers en héritage (quand il y en a bien sûr !), mais aussi tout ce qui constituait leur univers, à savoir leurs biens mobiliers : meubles, électroménager, biens précieux, biens personnels. Ce sont ces derniers qui m’intéressent parce qu’ils prennent de la place dans notre espace de vie, parfois même trop de place ! Nous les intégrons pour des raisons affectives d’abord, et finalement, nous les gardons parce que nous ne savons pas quoi en faire. Amour, respect, loyauté enveloppent ces souvenirs, ces restes d’un passé révolu, qui, osons le dire, peuvent parfois nous encombrer jusqu’à l’étouffement.

Quelle place pouvons-nous donner à ces souvenirs ? Comment les trier ? Pourquoi en garder certains et d’autres pas ? Que faire de ce que vous ne gardez pas ? Autant de questions (et bien d’autres) auxquelles je peux vous aider à répondre pour vous désencombrer, vous alléger et ainsi nettoyer le souvenir. Le but ultime étant le suivant : mieux vivre avec eux ou sans eux dans le présent.

Votre tri, mon accompagnement

 

Accompagnement par mail, par téléphone ou en visioconférence pour votre tri

Consultation chez vous pour vous aider à trier

Rédaction de votre biographie familiale pour fixer le souvenir

Ateliers

"Enterrement du passé"

affaires-defunts-Lausanne.jpg

Les affaires de mes défunts :

Je garde ? J'offre ? Je donne ? Je troque ?

Je vends ? Je jette ? 

Racontez-moi ces objets qui habitent chez vous, parlez-moi des souvenirs qu’ils véhiculent, contez-moi leur histoire

 

Ils sont maintenant là, ces objets qui font parfois partie de votre famille depuis des décennies. Posés chez vous, rangés même, ils ont commencé une nouvelle vie après la mort de leurs propriétaires. Orphelins silencieux, ils se sont serrés contre vos objets à vous pour réchauffer votre atmosphère en diffusant un parfum d’antan.

 

Se séparer des affaires de ses défunts ou pas

 

Les objets chargés de passé nous ramènent sans cesse au passé et, cette soustraction au présent n’est pas toujours aussi bénéfique qu’on pourrait le penser quand elle est trop forte. Certes, les souvenirs sont importants et il est nécessaire de ne pas oublier, mais parfois il y en a trop et il faut bien les trier. Ce sont des actes difficiles, car ils déclenchent secrètement la peur de faire disparaître nos proches un seconde fois. Mais, avouons-le, il n’est pas toujours évident de cohabiter avec ces objets, n’est-ce pas ? Ce passé qui se conjugue au présent silencieux n’est-il pas parfois étouffant ?

 

De l’aide pour trier les souvenirs

 

Et si vous osiez en parler ! Si vous osiez demander de l’aide pour mettre de l’ordre tout en préservant le souvenir. Car au fond, c’est de ça dont il est question : ne pas oublier.

Contactez-moi

Merci pour votre message, je vous répondrai au plus vite !